Ciné Kodak Magazine 16

Ciné Kodak Magazine 16 (11)

Ciné Kodak "Magazine" 16 - img1 Ciné Kodak "Magazine" 16 - img2 Ciné Kodak "Magazine" 16 - img3 Ciné Kodak "Magazine" 16 - img4
Kodak Mag 1 Kodak Mag 2 Kodak Mag 3  

Ciné Kodak "Magazine" 16 - Cliquez sur les images pour les agrandir

 Présentation

Lancée en 1936 sous le nom de Magazine Cine-Kodak, le style de cette caméra 16 mm rappelle celui des Cine-Kodak "Eight" de 1932 avec le viseur dans la poignée. C'est la première caméra de la marque à utiliser un "Magazine" chargeur vendu développement compris et pouvant être installé en "3 secondes". Les optiques sont interchangeables et le viseur, disposant d'un élément sur glissière permet de s'adapter à chacune d'elles.
En 1945 elle est remplacée par la Cine-Kodak Magazine 16. Hormis la plaque en façade les caractéristiques des deux versions semblent identiques. En 1950 elle cèdera la place à la Cine-Kodak "Royal".

 Publicités

Ciné Kodak "Magazine" 16 - CINE MUNDIAL Mai 1936 Ciné Kodak "Magazine" 16 - Movie Makers Juillet 1937   Ciné Kodak "Magazine" 16 - Movie Makers Juillet 1946  Ciné Kodak "Magazine" 16 - Movie Maker Juillet 1947

 Caractéristiques

 Années de production  1936 à 1945 (Magazine Cine-Kodak)
   1945 à 1950 (Cine-Kodak Magazine 16)
 Lieu de production
 U.S.A.
 Format  16 mm
 Système, Longueur du film
 Chargeur, 15 m
 Entrainement  Mécanique à ressort
 Fréquences d'image  16, 24, 64 i/s
 Visée
 Viseur dans la poignée, ajustement par glissière, repère de parallaxe
 Monture
 Kodak "M" Mount
 Objectif
 Kodak Cine Ektar 1:1.9 f=25
 Posemètre
 Non
 Compteur  En pieds
 Dimensions (LxPxH) Poids  4,6 (5,2) x 15,7 (18,5) x 10,5 (14,5) cm, 1,2 kg
 Boitier, Finition  Métal moulé gainé simili-cuir noir
 Numéro de série
 ?
 Accessoires  Sacoche, Titreuse,
 Observations  Viseur de mise au point pouvant prendre la place du chargeur

 Sources

 Documents disponibles

Ciné Kodak "Magazine" 16 - User manual Manuel utilisateur "Magazine 16" (en)
Cine Kodak catalogue 1940 en Catalogue Kodak 1940 (en)

 Cliquez sur l'image pour afficher la couverture et sur le titre pour charger le document

 Errare humanum est, perseverare diabolicum

Ne disposant pas personnellement de ce modèle et n'ayant pas eu l'occasion de l'examiner certaines erreurs ont pu se glisser dans la rédaction de cet article qui se limite à reporter les informations recueillies dans mes lectures et sur le web. Je vous prie de m'en excuser. Toute aide sera la bienvenue. Utilisez pour cela le formulaire de contact.

Dernières enchères